Pourquoi faire toutes ses sorties de course à pied à jeun ?

Je fais la majorité de mes entraînements à jeun. Souvent le matin donc, et si ce doit être le soir, très loin de mon dernier repas : je sors à 21h et dîne en rentrant.

Comme mes sorties durent en général plus d’une heure, j’embarque tout simplement de quoi manger. De fait, la seule sortie où je ne prends rien est ma sortie courte de récupération du mardi.

Il est généralement admis qu’on peut sortir jusqu’à une heure max sans rien manger avant. Bien sûr, l’idée, à peine cachée, c’est de perdre du poids et, on ne va pas se mentir, c’est exactement la raison pour laquelle j’ai commencé à le faire.

Mais ça, c’était avant. Quand courir était encore une raison de santé et que le plaisir simple de courir ne s’était pas encore tout à fait installé, bref que je n’avais pas encore joint l’utile à l’agréable.

Avoir envie de vomir en courant ? Ça arrive plus souvent qu'on ne le croit.

Avoir envie de vomir en courant ? Ça arrive plus souvent qu’on ne le croit.

Aujourd’hui, je cours à jeun parce que manger avant de courir force à une certaine organisation. En bon sportif que tu es, tu fais trois repas par jour. Mais chacun d’entre eux mérite une phase de digestion pas trop compatible avec le fait de secouer son estomac de haut en bas pendant une heure (cf. photo).

Donc, si on considère que tu es un poil raisonnable (nous savons ce qu’il en est, mais faisons comme si, tu veux bien ?) et que pour éviter un coup de pompe, tu manges avant de courir, ton entraînement vient soudainement de s’éloigner, au moins d’une heure et demie. Même en gérant un repas léger, ça vient quand même de reculer ton heure de sortie.

Et moi je dis que c’est pas bien.

Déjà parce que j’ai envie de courir, pas de regarder ma montre pour savoir si je peux courir. Et ensuite, parce que tout ce qui tourne autour de la gestion de l’entraînement, mais pas de l’entraînement à proprement parler, commence à ressembler à ce que j’appelle le syndrome de la piscine.

“Le syndrome de la piscine ? Mais c’est quoi ??”

Déjà, tiens-toi bien. Ensuite, le syndrome de la piscine, tu le connais, parce que c’est justement à cause de lui que tu ne vas plus à la piscine.

En gros, la piscine, c’est super, mais seulement une fois que ton petit corps baigne dans cette eau trop bonne. Avant, tout est chiant :

  • préparer son sac ;
  • prendre les transports ou sa voiture ;
  • se changer ;
  • marcher sur le carrelage humide et froid ;
  • se mettre pile sous la mauvaise douche, celle avec le jet surpuissant et froid de surcroît ;
  • passer dans le pédiluve et son eau glacée (mais pourquoi tant de haine, Pédiluve ?).

Ok, une fois dans l’eau, c’est top. Mais on recommence, il faut bien rentrer :

  • se sécher ;
  • commencer à s’habiller ;
  • gérer ses chaussettes pour pouvoir les enfiler sans les mouiller avec l’eau qu’on a soi-même mise partout en essorant allègrement son maillot de bain ;
  • sortir les cheveux mouillés et choper une bonne crève ;
  • avoir faim ;
  • ruiner ses efforts en passant à la boulangerie ;
  • se sentir coupable à cause du point précédent.

Bref, une heure d’emmerdements pour une heure de bonheur. Entourer son activité favorite de plein de trucs relous finira par avoir raison de celle-ci. Ta motiv’ n’y résistera pas. Il faut simplifier.

Donc maintenant, je pars avec mon manger sur moi. Je me lève, je me bouscule, je chausse mes running, et je sors courir (non mais, je m’habille entièrement en fait, mais je te passe les détails, je ne cours pas qu’avec mes chaussures, j’ai envie que ce blog marche, mais pas à ce point là).

Les + :

tu cours quand tu le décides, sans te poser de questions (je l’ai déjà dit, mais je récapitule là) ;

  • si ta sortie longue est le dimanche (comme c’est souvent le cas), tu viens de gagner 3 heures sur ta journée, tu pourras faire un cinoche et voir un peu tes enfants au lieu de traîner des heures en pyjama, vu que tu ne vas pas t’habiller et prendre une douche juste avant d’aller courir, ta vie de famille vient juste de s’améliorer (merci qui ?) ;
  • en mangeant tu fais quelque chose avec tes mains en courant, ça te change un peu ;
  • tu t’habitues à manger en courant et je te rappelle que c’est ce que tu vas bien être obligé de finir par faire ;
  • tu apprends également à digérer et donc à ne pas trop manger d’un coup ;
  • il te faut également un peu d’entraînement pour désobéir à Maman et manger la bouche ouverte (sous peine d’asphyxie) ;
  • tu vas apprendre à reconnaître les signes de la faim et à les gérer avant qu’ils ne te pourrissent ton entraînement ou ta performance.

Les – :

  • être obligé d’avoir des barres et/ou des gels chez toi tout le temps.

Mon calcul pour une sortie : une barre toutes les 45 mn + une barre de rab en cas de problème. Et une boisson isotonique à la place de l’eau pure pour les sorties longues. Bien entendu, si tu pars pour du fractionné, c’est sûrement à éviter (mais mes résultats se sont bien améliorés quand j’ai arrêté le fractionné, j’y reviendrai).

C’est un réflexe de randonneur, je pars avec (beaucoup) plus que nécessaire juste au cas où, mais sur une sortie à jeun de 30 bornes, il peut t’arriver un truc.

Du coup, prends aussi un peu de monnaie et ta carte de transport en commun. Prends ton téléphone aussi.

Ton ami qui tient à toi,

Miles Perauer.

Publicités
Tagué , , , , , , ,

14 réflexions sur “Pourquoi faire toutes ses sorties de course à pied à jeun ?

  1. Running-Addict dit :

    Original comme concept mais ton article donne de bons arguments et il est bien construit!! L’exemple de la piscine et parfait, c’est tout à fait moi! 😉

  2. Miles Perauer dit :

    Bienvenue et merci pour ce commentaire ! J’essaierai de garder des trucs bizarres dans ce blog 😉

  3. elirun dit :

    Bonjour,
    je sors d’un cours d’aquabike , je farfouille mon ordi et je tombe sur ton article, la piscine!
    je reviens subitement 1 heure en arrière et je revis mon calvaire. ah que c’est vrai! t’as juste oublié l’odeur du chlore qui te colle à la peau même après une douche.
    j’adore tes articles!

  4. Miles Perauer dit :

    Merci, c’est très gentil. Sinon, le truc, c’est que j’aime bien l’odeur du chlore, alors ça ne me serait pas venu à l’idée 😉

  5. Yann Dion dit :

    Excellent article ! Des infos utiles, le tout avec humour.

    • Miles Perauer dit :

      Merci bien ! Et bienvenue à toi sur ce blog. N’hésite pas à poser des questions, à intervenir. Tu peux aussi t’inscrire sur la page FB pour suivre ce qui se passe. Enjoy!

  6. Bruno dit :

    Perso, un sucre toutes les vingt minutes au-delà d’une heure…

  7. UB 40 dit :

    Merci M. PERAUER, jeune runner de 31 ans, je travaille comme un bon cadre parisien environ 10-12h par jour et je cumule avec la préparation de mon mariage. Ces articles sont très instructifs et pratiques pour le quotidien. Je pense suivre avec intérêt ton blog.

    • Miles Perauer dit :

      Cher monsieur 40, merci pour ce commentaire et bienvenue sur ce blog. Et bonne idée de m’avoir connecté avec ton Runtastic, ça nous permettra de voir tes progrès.

  8. Le syndrome de la piscine ! A moins den avoir une chez soi c’est tout a fait ça.
    De mon côté, je cours souvent le midi pendant ma pause, ça resoud les problèmes de digestion 🙂

  9. Humm intéressant..

    Je suis préparateur physique et j’ai justement écrit un article sur le sujet « L’entraînement à jeun fait perdre plus de poids: mythe ou réalité? » Je crois qu’il peut t’être utile 😉

    voir ici: http://julienbraida.com/lentrainement-a-jeun-mythe-ou-realite/

    a+ lâche pas la course, très inspirant! 🙂

Gagne immédiatement 20s/km en laissant un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :